Monteur / Editor

Depuis le début de sa carrière, parallèlement à la réalisation, Reza Serkanian a souvent travaillé comme monteur pour des fictions ou des documentaires. Ces expériences lui ont permis de faire le montage de la plupart de ses propres réalisations.
From the beginning of his carrier, Reza Serkanian has always worked as a film editor at the same time as developing his film projects. He has edited the most of his own films as well as editing for other filmmakers, both on fiction films and documentaries
.

Documentaire & télé / Documentary & TV

Fantômes de Bamiyan / Phantoms of Bamiyan (2017)
de Patrick Pleutin & Mohammad Mehdi Zafari
30′ – Pleutin & 24 images – France / Afghanistan
Synopsis :
Seize ans après la destruction des bouddhas de Bamiyan, l’Institut français et l’ambassade de France en Afghanistan proposent, en partenariat avec le Palais de Tokyo et France Culture, une journée de réflexion sur l’empreinte laissée dans les esprits par cet événement et sur sa place dans notre perception de l’histoire contemporaine.
Sixteen years after the destruction of the Buddhas of Bamiyan, the French Institute and the French Embassy in Afghanistan propose, in partnership with the Palais de Tokyo and France Culture, a day of reflection on the imprint left in mind by this event and on its place in our perception of contemporary history.


Nuit de poussière Dusty Night (2011)
de Ali Hazara – 20′ – La Huit Production, Ateliers Varan, CinéCinéma
Synopsis :
Ombres parmi les ombres, les balayeurs de nuit de Kaboul déplacent une lourde poussière le long d’une avenue – métier sisyphéen qui en dit long sur l’état du pays. Images arrachées à la poussière et à la nuit, dans les phares des voitures, à la lueur d’une boutique, ou d’une pompe à essence.
At dusk, a team of sweepers come in from the outskirts and work at night, shadows among shadows, displacing the heavy dust, along an avenue in the flashing lights of cars and glimmering shops or gas station. A Sisyphean job that says much about the state of the country.


Who’s afraid of Zoulou? (2005)
de Olivier Guénoau – Chorégraphie / Choreography – 26′ – Play Film & Mezzo TV – France


Ceux qui mangent le bois / Those Who Eat the Wood (Gabon, 2004)
de Reza Serkanian – 52′ – Overlap Films – France


Série Trace Trace Series (2002 – 2003)
de Emmanuel Brisson – 26′ – AB TV – France
Pancho Villa (Mexique Mexico)
Guillaume Tell
(Suisse Switzerland)
David Livingstone (Tanzanie
/ Tanzania)
Calamity Jane (Etats-Unis / USA)
Sur les traces de Calamity Jane aux Etats-Unis
Au travers d’un voyage sur les traces de Calamity Jane, c’est le mythe de l’ouest sauvage américain, de ses héros devenus légendes vivantes que vous allez parcourir aujourd’hui. De l’Utah au Wyoming, en passant par le Dakota, vous suivrez à la trace celle qui fut l’une des seules femmes à participer aux opérations militaires de Custer.


Sur la route d’Easy Rider / On the Road of Easy Rider (USA, 2003)

de Jacques Pary – 2×26′ – Serial « Motorcyclists without border » – AB TV – France
« Motards sans frontières »

Synopsis :
A la fin des années 60, «Easy Rider», un film qui glorifie la génération hippie, obtient un succès planétaire. A l’origine de ce film culte, il y a l’histoire vraie d’EZ Rider, qui sillonna le pays de long en large et défricha un itinéraire qu’il baptisa la route Dixie.


Téhéran, 10 secondes plus tard Tehran, 10 Second Later (Iran, 2001)
de Atiq Rahimi – Play Film – TV – France
Synopsis :

Le match de football Iran-USA lors du Mondial 1998 (2 buts à 1 en faveur des premiers) a montré au monde entier la passion des Iraniens pour le ballon rond. À travers une série de portraits croisés de supporters se dessine une certaine idée de « l’iranité » réunissant les Iraniens de l’intérieur et ceux qu’une diaspora présente aux quatre coins du monde. Aujourd’hui, l’équipe d’Iran continue d’engranger des succès, et se présente comme l’un des candidats asiatiques les plus sérieux pour la coupe du Monde 2002 au Japon et en Corée.
The Iran-USA football match during the World Cup 1998 (2 goals to 1 for the Iranians) showed the whole world the passion of Iranians for football. Through a series of portraits of supporters a certain idea of « Iranity » takes form which brings together the Iranians from inside and those that a diaspora presents at the four corners of the earth. Today, the Iranian team continues to reap success, and is presented as one of the most serious Asian candidates for the World Cup 2002 in Japan and Korea.


Zaher Shah, royaume de l’exil Zaher Shah, Kingdom of Exile (Afghanistan, 2000)
de Atiq Rahimi – 79′ – Play Film – TV – France
Synopsis :

Zaher Shah, ancien monarque d’Afghanistan, monté sur le trône en 1933 a été renversé par un coup d’Etat en 1973. Depuis vingt-cinq ans, il vit en exil dans une modest villa de la banlieue romaine. Après son long silence durant les années de guerre, il nous parle des moments importants de sa vie: son règne, ses années d’exil et ses dernières tentatives pour sauver son pays.
Zaher Shah, former monarch of Afghanistan, has been living in exile for 25 years in a modest villa in the suburbs of Rome. After his long silence during the years of the war, he has accepted today, for the first time, to grant an exclusive interview to Atiq Rahimi, an Afghani director. This is an exceptional occasion to return with him to significant moments of his life : his reign, his years in exile and his last attempts to save his country.


Et la création fut And there Was the Creation (Iran, 2000)

de Mahmoud Chokrollahi – Play Film – TV – France
Synopsis :

En Iran, être femme est un combat au quotidien. Être peintre aussi. À travers cette « situation extrême », ce combat peut devenir la raison même de la création artistique… Car la société iranienne, malgré ses interdits et ses tabous islamistes, connaît depuis peu un véritable renouveau culturel où les femmes ont pris sans conteste une place prédominante. À Téhéran, plus de 3 000 femmes sont officiellement répertoriées. Elles sont peintres, plasticiennes, galéristes… Elles s’expriment face à la caméra, voilées ou à visage découvert et donnent une image d’elles-mêmes, à l’opposé des stéréotypes et des clichés de la femme iranienne.
In Iran being a woman is a daily struggle. Being a painter is also a struggle. Through this « extreme situation », this fight could become the reason for artistic creation. Iranian society, despite its Islamic prohibitions and taboos, has recently experienced a cultural renewal in which women have taken a predominant position without being questioned. In Teheran, more than 3,000 women are officially recognised as artists… They are painters, sculptors and even gallery owners… They express themselves in front of the camera, veiled or unveiled, and give a image of themselves, opposing the stereotypes images of the Iranian woman.

Court métrage / Short film

Les décortiquées de Madagascar / The of Madagascar (2011)
de Marianne Visier – Fiction – HD – NGUZU Production – France


Retrouvailles / Reunion (2003)
de Reza Serkanian – Fiction – 35mm – France


De passage / In passing (2002)
de Reza Serkanian – Fiction – 35mm – Polygon Films – France


Retour / Return (2000)
de Reza Serkanian – Fiction – 16mm – Valor Films – Netherlands


Parastou (1995)
de Reza Serkanian -Fiction – 35mm – DEFC – Iran


Les fleurs cosmiques / Cosmic Blossoms (1994)
M.R. Sharifi – Fiction – 35mm – DEFC – Iran


L’oiseau au vent / Bird in the Wind (1993)
R. Serkanian – Fiction – 16mm – DEFC – Iran


L’image de soleil / Pictures of the Sun (1992)
de M.R. Makaremi – Fiction – 16mm – DEFC – Iran


Le ciel, la pluie, l’aube / Sky, Rain, Dawn (1992)
de M. Zahedian – Fiction – 16mm – Iran


Secret de la ville des jeux / The Secret of the Joy City (1992)
de A. Sajadi – Fiction – 16mm – Iran


Une ombre en silence / A Shadow in Silence (1991)
de A.Sh. Razavian – Fiction – 16mm – Iran


Le premier événement / The First Event (1991)
de Reza Serkanian – Fiction – 17mm – Iran
Synopsis :
Premier jour d’école. Premiers pas symboliques dans une société bien déroutante pour un garçon de 5 ans. Même un pantalon peut devenir la source d’indicibles embarras.
The first school day. The first symbolic steps in a confusing society for a five years old boy. Even trousers can become the source of inexpressible embarrassments.
– Hamedan Short Film Festival – Iran 1991

Théâtre / Theatre

La mort de Danton The Death of Danton
Büchner – mis en scène de Georges Lavaudant
Images vidéo intégrées dans la pièce – Théâtre de l’Odéon – Paris
Video images integrated the scene – Odeon Theatre – Paris


Publicités